Construction à Madagascar : entre rites et croyances

Ecrit par & déposé en vertu de Immobilier.

Selon les us et coutumes Malagasy, la construction d’une maison passe par plusieurs étapes, toutes aussi significatives les unes que les autres. Le “fiadiana fototra” en est la toute première.

Ce qu’elle signifie du point de vue culturelle

Techniquement parlant, il s’agit  de la mise en place des fondations. C’est la première étape des travaux de construction. Mais d’un point de vue culturel, elle signifie bien plus.

Superstition ou croyance? On ne peut le confirmer, mais pour les Malagasy, avoir de bonnes fondations, c’est s’assurer de la solidité des bases d’une vie prospère et épanouie. De ce fait, elles doivent être construites en respectant scrupuleusement des normes rituelles.

Des normes rituelles, lesquelles?

 

Capture d’écran 2016-08-02 à 13.34.20
  • La consultation d’un “mpanandro”

Jadis, il était de coutume de consulter un “mpanandro” ou devin. Il lui revient de prédire le meilleur jour pour entamer les travaux de construction. Aucune étape ne pouvait commencer avant cela car si un mauvais incident devait se passer, cela porterait malheur aux propriétaires.

Capture d’écran 2016-08-02 à 13.41.00

  • L’imploration des bénédictions des ancêtres

Une fois la date définie, les travaux peuvent commencer. Les propriétaires doivent alors verser quelques goûtes d’alcool sur les endroits censés être les quatre coins de la maison afin d’implorer les bénédictions des ancêtres. Seulement après toutes ces étapes, ils peuvent commencer à creuser et à poser les fondations, aidés de leur famille et/ou de leurs amis.

Capture d’écran 2016-08-02 à 13.43.18

  • La prononciation des voeux

Lors de la pose des premières pierres, un autre rite vient s’imposer. Les propriétaires versent du lait et du miel sur les premières pierres posées en pronançant leurs souhaits. Cela étant symboliquement considéré comme les fondations d’une vie meilleure. En effet, le lait et le miel connotent non seulement la douceur, mais aussi l’abondance et la bénédiction. Ils peuvent ensuite enterrer dans les fondations tout ce qu’ils jugent significatifs. Ainsi, certains enterrent des versets bibliques, d’autres des souvenirs de leurs ancêtres…

Bref, selon la culture malagasy, la construction d’une maison symbolise une phase très importante dans la réussite d’un individu. Une maison n’est pas seulement un abri, mais la scène où se déroulera l’histoire de toute une vie. Tous ces rites sont alors réalisés dans l’objectif d’apporter la bénédiction au foyer. Vous y repenserez à deux fois avant d’acheter une maison clé en main!

2 Réponses à “Construction à Madagascar : entre rites et croyances”

  1. Linge de maison Madagascar

    Bonjour,

    J’aime bien ton article, c’est vraiment informatif ! Vous savez, beaucoup des Malagasy ne respectent plus cette tradition jugée archaïque mais elle a encore une signification importante sur l’île et en tant que Malagasy.

    A plus !

    Répondre
    • Celia

      D’un point de vu culturel et identitaire, il est en effet nécessaire de faire des petits rappels de temps en temps!
      Merci de ton appréciation 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *