Ecrit par & déposé en vertu de Emploi & Services.

Il faut d’abord faire une bonne préparation préalable dans un entretien d’embauche. Alors, comment réussir son entretien d’embauche ? Nos recommandations  en 3 étapes.

Etape 1 : se préparer pour son entretien

Embrasser la carrière dans le secteur immobilier ou devenir un futur agent immobilier ne diffère pas des autres métiers. Il faut d’abord commencer à bien travailler son CV et à bien valoriser ses atouts répondant au profil d’agent immobilier.

Il va sans dire que le candidat va résumer son parcours précédent et l’orienter le plus en rapport possible avec l’offre et les caractéristiques demandées par l’agence employeur. Pour cela, le postulant doit mettre en exergue ses capacités d’atteintes d’objectifs de vente. Et de préciser dans quels : type de marché immobilier, zone géographique, CA réalisé au cours des précédentes expériences, types de biens vendus…

N’hésitez pas non plus à fournir un maximum d’informations lors de l’entretien sur l’agence immobilière recruteur en vue de démontrer son entretienprofessionnalisme. Est-elle une gestionnaire de biens, experte en location ou vente ? Est-elle spécialisée plutôt des maisons individuelles ou des appartements ? Parler également de la taille de la structure en se focalisant sur l’effectif et le chiffre d’affaires…

Établir une liste d’éventuelles questions pertinentes à poser au recruteur comme il est important en parallèle de s’entraîner à se présenter rapidement. Force est de rappeler que tout ceci sera fréquemment demandé. Comme à l’accoutumée, les questions qui reviennent le plus souvent dans les discussions sont : « parlez-nous de vous », « pourquoi devrais-je vous choisir ? » « Quels sont vos défauts ». Des interrogations que le candidat devrait soigneusement préparer les réponses.

 

Phase 2 : l’entretien proprement dit

La première attitude à avoir est d’être ponctuel quitte à arriver un peu en avance sur le lieu. Ce comportement jouera en faveur du candidat, car cela envoie un signal positif au directeur d’agence qui l’interprétera à son tour comme une marque de confiance.

Saisissez l’opportunité d’effectuer de se serrer la main en guise de salutation  et de garder le contact direct « yeux dans les yeux » quand vous vous adressez. Ces deux caractéristiques impactent dans les critères de base faisant un bon commercial en immobilier. Afin de rétablir un climat de confiance dès le premier contact il lui faut être franc et direct.

Toutefois, ne pas oublier que c’est au recruteur de mener le jeu donc il faut lui laisser suffisamment de marge de manoeuvre pour bien mener l’entretien et poser aisément ses questions. Faites bien attention de ne jamais lui couper la parole.

Pendant l’entrevue, faire en sorte de se mettre en avant sans pourtant  trop en faire. Pour cela, penser à vanter ses qualités sans exagérer ni distordre la vérité.

Au milieu de la rencontre, la personne qui recrute pourra demander au candidat de faire le point sur son parcours. La première règle est de savoir synthétiser tout en restant concret. Comment ? Parlez sur des cas de clients et de marchés sur lesquels des opérations ont été réussies : nombre de biens vendus ou mis en location, CA rapporté pour le précédent employeur, zone géographique confiée… ces affirmations seront les  preuves tangibles des résultats commerciaux obtenus.

 

Phase 3 : post-entretien

La phase de recrutement peut aller au-delà de l’entretien.

Le futur agent immobilier doit encore faire plus de preuve en termes de motivation et d’intérêt pour le poste brigué en :

  • remerciement au recruteur de l’avoir reçu via email
  • relançant régulièrement (1 fois toutes les 1 à 2 semaines) les responsables d’agence sur la suite afin de démontrer sa ténacité et son dynamisme.

 

 

 

2 Réponses à “Comment “cartonner” dans un entretien d’embauche pour un post d’agent immobilier?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *